Septembre 2018 : Former les acteur.trice.s et sensibiliser leurs publics pour une approche globale en faveur de l'accompagnement des personnes migrantes

La formation des professionnel.le.s

Depuis 2016, l’ADRIC intervient auprès de CDC Habitat Adoma (SAEM, filiale du groupe CDC Habitat), à travers des actions de formation à destination des intervenant.e.s sociaux œuvrant au sein de ses dispositifs (CADA, ATSA et HUDA), à différents niveaux : l’accueil et l’hébergement, l’accompagnement administratif, social et médical, la scolarisation des enfants et la mise en relation avec les services du territoire, la gestion des sorties et l’accès au droit commun en fin d’accompagnement.

À partir de septembre, ces interventions se poursuivent avec de nouvelles sessions. La formation est dispensée par l’ADRIC, suite à une consultation lancée en 2016 par CDC Habitat Adoma.

Parmi les thématiques traitées :

Au regard de la temporalité spécifique liée au séjour des personnes migrantes et des contraintes d’une intervention sociale souvent marquée par l’urgence, les professionnels soulignent des tensions, des conflits, des mécompréhensions et des mécanismes de défense réciproques. La connaissance du contexte migratoire, des situations socioculturelles en termes de divergences mais aussi de convergences, des problématiques spécifiques des demandeurs d’asile ainsi que les outils de la démarche interculturelle, sont autant d’apports de la formation ADRIC qui permettent de répondre aux situations-problèmes et contribuent à une meilleure qualification des intervenants sociaux, tels que ceux des établissements Adoma.

À travers ce module, il s’agit de renforcer les connaissances des personnels quant aux différentes formes de violences subies et agies, dont les violences sexistes et sexuelles ; de décoder la réalité complexe du cumul et du continuum des violences dont sont victimes les femmes issues des immigrations et qui impliquent notamment les aspects liés à l’origine et au sexe ; de renforcer la capacité d’analyse des situations-problèmes rencontrées, afin d’y apporter des réponses adaptées ; de valoriser le travail en partenariat et en réseau en faveur de la prévention et de la lutte contre les violences liées au genre.

Des supports pédagogiques pour consolider les acquis des formations. Grâce à son travail de capitalisation des savoirs, l’ADRIC a pu élaborer différents outils, des supports d’animation et dossiers pédagogiques pour la formation des acteurs. Le guide méthodologique « Face aux violences et discriminations : accompagner les femmes issues des immigrations » est par exemple utilisé dans le cadre de la formation portant sur cette problématique.

------------------------------------------------------------

La sensibilisation des publics primo-arrivants

Plusieurs projets sont développés par l’ADRIC avec le soutien des Préfectures d’Ile-de-France, de Normandie et du Centre, Val-de-Loire et Loiret (Programme 104), pour accompagner les migrants primo-arrivants dans leur connaissance et leur appropriation des valeurs et principes de la citoyenneté républicaine (liberté, égalité, égalité femmes-hommes, laïcité, lutte contre les discriminations, …).

Certaines de ces actions sont proposées aux publics des établissements Adoma de Dreux (28), Ingré (45) et Vernon (27), ainsi que des associations AFIDA et AID (28).

L’ADRIC propose des modules de 4 à 6 séances réparties sur deux à plusieurs semaines, pour des groupes d’une quinzaine de personnes primo-arrivantes mobilisées par les structures locales. Les démarches et activités proposées permettent l’apport de connaissances pratiques, la réponse aux questionnements concrets des participant.e.s, ainsi que les échanges et l’interconnaissance au sein du groupe.

Adaptées au contexte, aux besoins identifiés et aux profils des bénéficiaires, à partir de septembre 2018, ces actions se multiplient également sur d’autres territoires : Moselle, Hauts-de-Seine et Seine-Saint-Denis.