Mieux agir accueillir, intégrer et favoriser l’accès aux droits des femmes étrangères et issues des immigrations

Les femmes constituent plus de 50% des populations immigrées en France. Elles partagent avec les femmes de la société d’accueil les conséquences négatives des discriminations sexistes, mais sont en même temps plus vulnérables face à ces phénomènes parce qu’elles sont également exposées au risque des discriminations liées à l’origine. Cette réalité est identique pour les femmes étrangères, les réfugiées politiques et les françaises issues de l’immigration. Toutes ces femmes sont par ailleurs concernées par les violences spécifiquement liées à la dominance des traditions et lois patriarcales justifiées au nom du "culturel et du cultuel".

Les acteur(e)s engagés dans l’accueil et l’accompagnement de ces femmes sont par conséquent confrontés à des situations complexes, dont l’élucidation demande l’acquisition de savoirs et savoir-faire.

Objectifs

- Comprendre les mécanismes de discrimination sexiste et raciste,

- Modifier les représentations concernant les publics discriminés,

- Écouter les personnes qui ont à subir des discriminations,

- Construire des méthodes d’intervention adaptées.