Juin 2019

1. Formations pour les professionel-le-s et les bénévoles qui accompagnent les personnes primo-arrivantes et favoriser ainsi leur intégration

Avec le soutien de la DAAEN du Ministère de l’Intérieur, l’ADRIC mène depuis 2016 des actions de formation à destination des acteur-rice-s de l’intégration des personnes migrantes primo-arrivantes. Ce projet répond à divers besoins identifiés sur le terrain et permet de : DAAEN bloc marque fond bleu

En 2018, les formations ont bénéficié à 170 professionnel-le-s et 7 structures d’intervention sociale. A propos de la formation « Laïcité et gestion du fait religieux dans l’accueil et l’accompagnement des migrant-e-s primo-arrivant-e-s », un-e stagiaire déclare : « Le bilan global est très positif tant par la qualité de l’intervention que sur la façon d’aborder avec simplicité une notion complexe ». Face aux retours favorables et à la demande croissante des professionnel-le-s, l’ADRIC renouvelle pour cette année 2019 sa proposition d’offres de formation sur les thèmes suivants (non-exhaustif) : la communication interculturelle, le soutien à la parentalité, l'appropriation des valeurs républicaines, l’accueil et l'accompagnement des femmes primo-arrivantes, l'insertion professionnelle, la laïcité et la gestion du fait religieux.

Les formations sont proposées à un groupe d’une quinzaine de professionnel-le-s (salarié-e-s et bénévoles) d’une même structure ou d’un réseau de partenaires. Elles se déroulent sur 1 à 3 journées. Le contenu et la durée des interventions sont ajustés en fonction des demandes et des besoins identifiés par chaque structure. Afin de faire bénéficier de cette enveloppe budgétaire à un plus grand nombre de structures, il vous sera demandé d'apporter une participation financière de l'ordre de 30%. 

Si vous êtes en capacité de mobiliser un groupe intéressé pour suivre une formation sur un des thèmes proposés, n’hésitez pas à contacter l’ADRIC pour plus de renseignements sur les programmes d’intervention. Pour une présentation détaillée des thèmes de formation en faveur des personnes migrantes primo-arrivantes, cliquez ici.

 

2. Sensibilisation des jeunes collégien-ne-s de Paris à l'égalité fille-garçon  

LogoMairiedeParisVersionPartenariatDans la newsletter de février, nous évoquions le projet Collèges Pour l’Égalité qui depuis 2016, vise à sensibiliser les collégien-ne-s parisien-ne-s à l’égalité filles-garçons et aux discriminations de genre. Soutenu par la mairie de Paris, ce projet a cette année bénéficié à 209 élèves de trois collèges différents. Aux côtés des établissements Thomas Mann et Jean-Baptiste Poquelin déjà engagés l’année précédente, un nouvel établissement, le collège Camille Sée, a pu bénéficier de l’édition 2018-2019 du projet.

Les élèves ont été sensibilisés à diverses thématiques relatives au sexisme : les stéréotypes et représentations genrées chez les jeunes, le rapport à soi et aux autres, les violences sexuelles et sexistes et leur impact, le cyber-harcèlement, le sexisme dans les médias et sur les réseaux sociaux. La question de l'orientation professionnelle stéréotypée selon les genres a également été abordée en classe de 3ème, année à la fin de laquelle les élèves doivent faire un choix concernant leur avenir scolaire et professionnel.

A travers différents moyens d’expression, les collégien-ne-s ont eu l’opportunité de renforcer leur esprit critique, de prendre position, d’argumenter, dans le respect et l'écoute des interventions de leurs camarades. Cette action a permis d’initier une prise de conscience chez les jeunes quant aux conséquences des stéréotypes sexistes, et ce afin de les engager dans une culture de l’égalité dès le collège. Un-e élève résume ainsi cette idée : « On est tous égaux. Il faut se respecter. »